Qu'est-ce qui distingue les églises baptistes des autres églises?

- C’est un ensemble de convictions, fondées sur la Bible, et défendues depuis près de 400 ans.
1. L’autorité de la Bible
2. L’autonomie de l’église locale
3. La prêtrise de tous les croyants
4. La liberté de conscience individuelle
5. La séparation de l’Église et de l’État
6. Le baptême des croyants
7. Des membres sauvés et baptisés

- Ces convictions ne sont pas exclusives aux églises baptistes, car plusieurs autres dénominations partagent aujourd’hui plusieurs de nos convictions. Cependant, les églises baptistes sont les premières églises organisées à avoir pris position pour l’ensemble de ses principes bibliques.

1. L’autorité de la Bible
- La Bible est la Parole de Dieu, la révélation de Dieu donnée à l’homme.
- La Bible est un guide spirituel infaillible, complet et suffisant.
- L’Église, le Pape ou la tradition ne constituent pas des autorités valides.
- La Bible est l’unique autorité en matière de foi et de pratique.
- Le Nouveau Testament est la constitution du christianisme, le modèle autoritaire de toute église chrétienne.

2. L’autonomie de l’église locale
- Chaque église locale est autonome et indépendante.
- L’église locale se gouverne elle-même, elle dirige ses propres affaires.
- L’église locale choisit elle-même ses dirigeants, et gère elle-même son budget.
- L’autorité finale dans l’église repose entre les mains de la congrégation entière, et non entre les mains d’un homme ou d’un groupe d’hommes.
- L’église locale n’est soumise à aucune autre église, dénomination ou hiérarchie.
- Chaque église locale est redevable directement au Seigneur Jésus, le Chef de l’Église.

3. La prêtrise de tous les croyants
- Tous les croyants ont un accès direct à Dieu, et n’ont aucunement besoin d’un intermédiaire humain.
- Les prêtres du Judaïsme, qui servaient d’intermédiaires entre Dieu et le peuple, n’ont plus leur place dans le Christianisme.
- Il n’y a plus de distinction entre “clergé” et “laïcs” sous la Nouvelle Alliance.
- Jésus-Christ est l’unique Grand Prêtre de la Nouvelle Alliance, et à travers lui, tous les croyants peuvent s’approcher de Dieu avec confiance.

4. La liberté de conscience individuelle
- Chaque être humain est libre de ses propres convictions et croyances.
- Chaque être humain est libre de choisir l’église qui correspond le mieux à ses convictions et croyances.
- Chaque être humain est libre de lire et d’interpréter la Bible pour lui-même.
- Chaque être humain est libre d’exprimer ouvertement ses croyances.
- Chaque être humain devra rendre compte à Dieu pour lui-même.
- Chaque chrétien est redevable directement au Seigneur Jésus, le Chef de l’Église.

5. La séparation de l’Église et de l’État
- Les autorités civiles n’ont aucune juridiction sur le domaine spirituel et religieux.
- Les autorités civiles ne doivent d’aucune façon dicter, contrôler ou interférer dans le domaine religieux.
- Les autorités civiles doivent veiller à préserver la liberté de religion de tous les citoyens.
- L’Église ne doit pas dépendre du soutien de l’État, ni tolérer d’ingérence de l’État.
- L’Église ne doit pas non plus s’ingérer dans les affaires de l’État. Son rôle n’est pas politique, mais spirituel.

6. Le baptême des croyants
- Le baptême n’est pas un sacrement, c’est-à-dire un rite qui contribuerait à notre salut.
- Le baptême est une ordonnance du Seigneur Jésus et un pas d’obéissance envers lui.
- Le baptême est pour ceux qui ont cru en Jésus-Christ et l’ont reçu comme Sauveur.
- Le baptême des bébés n’a aucun fondement biblique.
- Le baptême biblique est donné par immersion, et non par aspersion.
- Le baptême est un symbole d’identification à Jésus-Christ, dans sa mort et sa résurrection, et un engagement public à le suivre comme disciple.

7. Des membres sauvés et baptisés
- Seules les personnes nées de nouveau, baptisées comme croyants, et démontrant par leur vie la réalité de leur conversion à Christ sont acceptées comme membres de l’église.
- L’Église est un groupe de personnes distinct du monde, mis-à-part pour Christ.
- L’idée d’entrer dans l’Église étant bébé n’a aucun fondement biblique.
- L’église locale est une manifestation visible du corps spirituel de Christ, dont on devient membre seulement par la nouvelle naissance.
- Le fait d’accepter comme membres des personnes irrégénérées porterait atteinte au caractère saint et spirituel de l’église locale.

Pour d'autres informations sur le même sujet, voir: http://eglisebaptiste.com/2010/01/une-eglise-baptiste/